Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
20 mars 2013 3 20 /03 /mars /2013 20:23

 

Le printemps, tant attendu est enfin là !

Le printemps, temps du renouveau, de la renaissance, du réveil de la nature qui a si souvent inspiré les artistes, peintres et poètes ...

 

Je vous propose aujourd'hui un poème un peu oublié de Victor Hugo mais il fait écho à l'humeur joyeuse qui nous envahit en ces derniers jours de Mars.

 

 

arnold-Bocklin---le-printemps.jpg

                                                                                                                                    arnold Böcklin

 

Printemps

Voici donc les longs jours, lumière, amour, délire ! 
Voici le printemps ! mars, avril au doux sourire,
Mai fleuri, juin brûlant, tous les beaux mois amis ! 
Les peupliers, au bord des fleuves endormis,
Se courbent mollement comme de grandes palmes ; 
L'oiseau palpite au fond des bois tièdes et calmes ; 
Il semble que tout rit, et que les arbres verts
Sont joyeux d'être ensemble et se disent des vers. 
Le jour naît couronné d'une aube fraîche et tendre ;
Le soir est plein d'amour ; la nuit, on croit entendre, 
A travers l'ombre immense et sous le ciel béni, 
Quelque chose d'heureux chanter dans l'infini.

                                                                                          Victor Hugo

Repost 0
Published by fred37 - dans poésie
commenter cet article
8 mars 2013 5 08 /03 /mars /2013 18:24

Retour à la poésie... En cette journée de la femme je vous fais partager le poème que m'a inspiré cette photo : Ombre et lumière ...

Bonne lecture à tous.

SDC11130 - Copie 

ombre et lumière

Repost 0
Published by fred37 - dans poésie
commenter cet article
15 janvier 2012 7 15 /01 /janvier /2012 20:19

 

j'ai retrouvé un poème d'adolescence qui s'intitulait "Vietnam" il faut dire qu'il date les années 68-69 et que cette guerre frappait par ses atrocités (napalm) nos jeunes esprits.

 

Rappel pour les générations actuelles

La guerre du Vietnam c'est le conflit entre le Vietnam du Sud soutenu par les Etats-Unis et le Vietnam du Nord soutenu par l'Union soviétique. La guerre a commencé peu après la Conférence de Genève qui avait provisoirement divisé le Vietnam en deux à partir du 17eme parallèle (en 1954) : d'un côté la République démocratique du Vietnam (Nord) et de l'autre la République du Vietnam (Sud). Elle commença par une guerre civile entre vietnamiens et finit par un conflit international en plein contexte de guerre froide avec bien entendu l'implication directe des Etats-Unis. Au final, pour quoi? Pour une défaite et l'effondrement de leur allié sud vietnamien et à l'unification du Vietnam par le Nord communiste en 1975.

 

Bilan de la guerre du Vietnam

victimes américaines : 52 000 morts

victimes côtés sud-vietnamiens : 400 000 morts

victimes Viet Cong : 900 000 morts

 

 

 

Je vous livre donc ce poème de jeunesse et l'illustration qu'il avait inspirée à l'adolescente que j'étais...

 

 


Vietnam

 

Sur un banc

Un enfant

Et un éléphant.

L'enfant sourit sur trois dents

Et l'éléphant

Est en caoutchouc

Américain.

 

Le ciel vrombit

L'enfant bondit

Applaudit, bondit,

Bondit, applaudit,

Bondit.

Applaudit à l'avion

"Mignon avion, avion mignon !"

 

Dans le trou,

Des morceaux de banc,

Des morceaux d'enfant,

Des morceaux d'éléphant,

D'enfant, de banc, d'éléphant,

De banc, d'enfant,

D'enfant, d'éléphant, de banc,

D'enfant.

 

On pourrait trouver les dents,

Mais le sourire ...


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

SDC10397.JPG

 

 

Pourtant même si ce poème est ancien, je crois que malheureusement il reste d'actualité et peut concerner encore de nombreux conflits...

 


Repost 0
Published by fred37 - dans société poésie
commenter cet article
13 janvier 2012 5 13 /01 /janvier /2012 21:36

 

 "l'arbre et la vie : quête du bonheur"

 

 

l'arbre

 

 

poeme--l-arbre-et-la-vie.jpg

 

 

 

les oiseaux

 

Repost 0
Published by fred37 - dans poésie
commenter cet article
24 janvier 2010 7 24 /01 /janvier /2010 18:17

Tout le monde connaît bien sûr le vers célèbre d'Alphonse de Lamartine tiré de Milly ou la terre natale  : Objets inanimés, avez  vous donc une âme ?


moule à beurre


Et bien aujourd'hui j'ai envie de vous faire partager le poème d'une blésoise, Michèle Pichery. Elle a été présidente de l'école de la Loire, prenant la suite de Léon Petizon, et ouvrant ainsi la voie à une section Poésie.
Ses poèmes sont plein de sa vie, de ses émotions et de ses observations les plus simples, preuve en est ce poème intitulé "Choses" où elle aborde le thème de l'abondon des objets de notre quotidien et de leur avenir après nous.



poème


Moi je dirais : Objets inanimés avez vous donc une mémoire ?  j'en suis persuadée.







Repost 0
Published by fred37 - dans poésie
commenter cet article
14 janvier 2010 4 14 /01 /janvier /2010 16:56

Une ombre

  ombre 3

La solitude est parfois dure à supporter,

Et c’est à ce moment que vous la découvrez.

Elle est familière et différente à la fois,

Elle prend mille facettes parfois.

Elle peut être discrète, silencieuse,

Ou fantasque et joueuse.

 

Une ombre …

 

Cette ombre-là vous connaît,

Elle n’a d’existence que parce que vous le souhaitez.

Quand tant d’angoisse vous envahit,

Elle les sent, elle les lit.

Elle s’attache à vous rassurer,

Vous offre bonheur tranquille et sérénité.

 

Une ombre …

 

Immatérielle, plus souvent présente à la nuitée,

Tout naturellement elle vous a enveloppé.

Elle épouse votre corps, le caressant doucement

De ses doigts diaphanes et rassurants.

Qu’y a-t-il de plus merveilleux qu’une ombre, à vous, liée

Sans rien demander, si ce n’est un peu d’intimité.

 

Une ombre …

 

Existe-t-elle vraiment ?

A-t-elle des sentiments ?

Elle n’a d’autre but que de vous plaire

Et ne veut pas être mise en lumière

Elle préfère la complicité

A vos côtés, cachée

 

Une ombre …

 

Elle disparaîtra sans laisser de trace

Dans un éclair fugace

 

Et si elle vous abandonnait

Vous manquerait-elle ?

 

Votre ombre …



Repost 0
Published by fred37 - dans poésie
commenter cet article
9 octobre 2009 5 09 /10 /octobre /2009 13:58






De tous les thèmes abordés en poésie, le corps de la femme est un des plus chantés.

Pourtant en tant que femme il est très difficile de s'y retrouver ... La poésie doit permettre à chacune de se reconnaître ou de ressentir les émotions que l'auteur a voulu transmettre et ce n'est pas évident.

Moi j'ai trouvé par hasard ce poème en surfant, il a été publié par un inconnu à mes yeux nommé Jean-Marc et j'ai eu envie de vous le faire partager ......





Magnifique poème, où la femme est tantôt mystérieuse et tantôt féline, sensible et sensuelle..... nous quoi !!!
Vers écrit par un homme qui sait regarder les femmes et au-delà. Bravo .



Repost 0
Published by fred37 - dans poésie
commenter cet article
14 juin 2009 7 14 /06 /juin /2009 20:48

Les fleurs ont toujours inspirés par leur beauté et leur fragilité les écrivains . Voici des citations qui m'ont plu et que j'ai agrémentées de photos de fleurs de mon jardin .



Pensée : Fleur à cinq pétales qui pousse parfois dans la tête des Hommes

              [Anonyme]






Dans le subconscient des anciens, où naquirent tous les mythes, on ne pouvait croire que la plante et les fleurs ne fussent autre chose que l'apparence que les dieux voulaient bien nous en montrer.

            [Jean de la Bosschère]






Si vous parvenez à respecter les fleurs et les arbres,

vous finirez par aimer la terre qui les porte,

la lumière que les baigne,

l'eau qui les nourrit;

vous aimerez le site entier qui les encadre;

en un mot, vous aimerez le coin du sol où vous êtes né;

vous aimerez votre pays.

           Emile Verhaeren (1855-1916)





Le jardin était grand, profond, mystérieux.

Fermé par de hauts murs, aux regards curieux,

semé de fleurs s'ouvrant ainsi que des paupières,

et d'insectes vermeils qui couraient sur les pierres.

Au milieu presque un champ, dans le fond, presque un bois.

                     Victor Hugo (1802-1885)

 

 



Il y a des fleurs partout pour qui veut bien les voir .
               Henri Matisse





“Si quelqu'un aime une fleur qui n'existe qu'à un exemplaire dans les millions et les millions d'étoiles, ça suffit pour qu'il soit heureux quand il les regarde. Il se dit: «Ma fleur est là quelque part...».”

           Antoine de Saint-Exupéry - Le Petit Prince (1943)






Repost 0
Published by fred37 - dans poésie
commenter cet article
14 juin 2009 7 14 /06 /juin /2009 19:28

 

 

 

 

 

Paul Marie Verlaine , surnommé « le Prince des Poètes », est un poète français, né à Metz le 30 Mars 1844 et mort à Paris le 8 Janvier 1896 

 

 

 

Paul Verlaine est avant tout le poète des clairs-obscurs. L'emploi de rythmes impairs, d'assonances, de paysages en demi-teintes le confirment, rapprochant même, par exemple, l'univers des Romances sans paroles des plus belles réussites impressionnistes . C'est lui qui a lancé la notion de « poètes maudits ».


Voici mes poèmes préférés de Paul Verlaine .

D'abord Mon rêve familier qui est l'occasion pour Verlaine d'évoquer la dure condition de poète meurtri par son hyper sensibilité et de parler de lui même. Verlaine s'est caché derrière la femme qui lui apparaît dans son " rêve familier " pour nous concentrer sur son sort et nous faire connaître son drame intérieur . Ici Le poète tient à ce que le lecteur soit logé à la même enseigne que lui, qu'il devienne son complice sur la piste de " l'inconnue ". Mais le poète propose des repères qui n'en sont pas, et il convient pour conduire l'enquête de s'investir dans le rêve qu'il donne à partager. Verlaine nous berce avec un rythme lancinant et répétitif pour mieux nous endormir.


Mon rêve familier

Je fais souvent ce rêve étrange et pénétrant
D'une femme inconnue, et que j'aime, et qui m'aime
Et qui n'est, chaque fois, ni tout à fait la même
Ni tout à fait une autre, et m'aime et me comprend.

Car elle me comprend, et mon coeur, transparent
Pour elle seule, hélas ! cesse d'être un problème
Pour elle seule, et les moiteurs de mon front blême,
Elle seule les sait rafraîchir, en pleurant.

Est-elle brune, blonde ou rousse ? - Je l'ignore.
Son nom ? Je me souviens qu'il est doux et sonore
Comme ceux des aimés que la Vie exila.

Son regard est pareil au regard des statues,
Et, pour sa voix, lointaine, et calme, et grave, elle a
L'inflexion des voix chères qui se sont tues.

 

Puis, poème touchant, pathétique, écoutez la chanson bien douce traduit le nouvel idéal chrétien du poète après son internement. Sa chanson nous émeut, son repentir parait sincère. Toutefois nul n'est assez naïf, ni même lui-même, pour croire que sa nouvelle morale qu'il qualifie de claire en fin de poème durera bien longtemps . Espoir et tristesse, candeur et habileté, appel pathétique et confidence murmurée, tels sont les succès de l'intimité Verlainienne. C'est par les inflexions de la voix que Verlaine argumente. La voix qui chante l'amour et qui fut chère à Mathilde sanglote désormais ou plutôt frissonne, palpite. Elle s'est obscurcie, voilée mais garde des tonalités de grandeur. Si on reconnaît cette voix, elle parle de bonheur dans la simplicité, dans la bonté.
 






Ecoutez la chanson bien douce

Ecoutez la chanson bien douce
Qui ne pleure que pour vous plaire,
Elle est discrète, elle est légère :
Un frisson d'eau sur de la mousse !

La voix vous fut connue (et chère ?)
Mais à présent elle est voilée
Comme une veuve désolée,
Pourtant comme elle encore fière,

Et dans les longs plis de son voile,
Qui palpite aux brises d'automne.
Cache et montre au coeur qui s'étonne
La vérité comme une étoile.

Elle dit, la voix reconnue,
Que la bonté c'est notre vie,
Que de la haine et de l'envie
Rien ne reste, la mort venue.

Elle parle aussi de la gloire
D'être simple sans plus attendre,
Et de noces d'or et du tendre
Bonheur d'une paix sans victoire.

Accueillez la voix qui persiste
Dans son naïf épithalame.
Allez, rien n'est meilleur à l'âme
Que de faire une âme moins triste !


Elle est en peine et de passage,
L'âme qui souffre sans colère,
Et comme sa morale est claire !...
Ecoutez la chanson bien sage.






Repost 0
Published by fred37 - dans poésie
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de fred37
  • Le blog de fred37
  • : Un blog pour partager.J'ai eu envie de faire connaître mes émotions, mes coups de coeurs pour l'art sous toutes ses formes mais aussi toutes les visites, expositions et voyages qui ont su me toucher. Je vous en propose des photos, merci de me contacter pour l'utilisation de celles-ci.
  • Contact

Profil

  • fred37
  • Très curieuse des gens,leur histoire et leur culture,j'apprécie l'art mais aussi tous ces petits moments de bonheur qui font que la vie vaut d'être vécue. Entre dynamisme et hyper sensibilité, je profite de tout et vogue à travers le temps...
  • Très curieuse des gens,leur histoire et leur culture,j'apprécie l'art mais aussi tous ces petits moments de bonheur qui font que la vie vaut d'être vécue. Entre dynamisme et hyper sensibilité, je profite de tout et vogue à travers le temps...

Recherche

Catégories

Liens