Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 mars 2013 5 22 /03 /mars /2013 22:49

La petite culotte : histoire et évolutions


petite culotte - Copie

 

La culotte a longtemps été l'apanage des hommes, mais au fil du temps elle est devenue un accessoire exclusivement féminin. Au cours des siècles, l'hygiène des femmes a été négligée mais elles ont pu enfin conquérir le droit au confort. Aujourd'hui les hommes fantasment sur cet objet si érotique qui les rend fous : Quand le contenant devient aussi important que le contenu !!!

 

Je vais essayer de vous faire découvrir l'histoire de la petite culotte à travers les siècles et le combat des femmes pour avoir le "droit de porter culotte ".

 

Dans l'antiquité

La culotte était peu usitée dans l'antiquité. Les égyptiens portaient des pagnes, les grecs et les romains des tuniques. Les femmes de l'antiquité arboraient des robes longues et drapées. Les bas reliefs et les statues nous renseignent sur les sous-vêtements : ils n'existaient à priori pas. Cependant les romaines ne se baignaient pas nues et de très belles mozaïques, comme celles de la maison Casale en Sicile, nous font découvrir des "bikinis', prémices des petites culottes féminines, qui étaient en réalité des pièces de tissu drapées en forme de slip.

 

 

icvjm9

 

 

En gaule

Dans notre Gaule, on sait maintenant que les femmes gauloises avaient un statut plus important que la femme romaine. Elles géraient le foyer et leurs propres biens. Elles portaient jupe et tunique et arboraient bijoux en temps de paix.

Cependant en temps de guerre, elles étaient de redoutables guerrières et empruntaient sans problème les vêtements masculins, des culottes longues resserrées aux chevilles : les braies.

Il en allait de même pour les femmes goths et les femmes Vikings.

 

 

SDC15234

 

 

Au Moyen-âge

C'est à cette époque que commence réellement l'histoire de la petite culotte.

Les hommes ont à cette époque cherché à distinguer leur costume de celui de la femme. Ils choisirent les culottes, plus ou moins longues et interdirent à leur femme de porter ce genre de linge.

La femme médiévale ne pouvait se couvrir le sexe d'une pièce de tissu, drapée comme les romaines, uniquement dans les périodes de règle. La pièce de tissu était blanche pour raison d'hygiène.

C'est à cette époque qu'est apparue l'expression "porter la culotte", c'est à dire être l'égale de l'homme.

Les femmes auraient bien voulu continuer à porter parfois la culotte mais les hommes leur refusaient catégoriquement par peur de perdre leur pouvoir de domination. On retrouve des preuves multiples de ce combat pour la culotte par exemple dans ce sermon du XIIIème siècle :  « Le monde n’est plus ce qu’il était. Jadis, l’épouse était fidèle à son époux et paisible auprès de lui comme une brebis ; aujourd’hui ce sont des lionnes. Bien plus, elles veulent porter la culotte ».

 

Au XVIème siècle

Les femmes vont toujours nues sous leurs robes mais à la fin du XVIème siècle, c'est Catherine de Médicis qui réussit à introduire un caleçon féminin appelé "bride à fesses" pour monter à cheval. Mais les protestants ont tôt fait de restaurer des costumes stricts, sombres et austères.

Des chemises "chrétiennes" trouées au niveau du sexe, pour faciliter la procréation, remplacent alors le caleçon féminin.

 

 

N8400856 JPEG 1 1DM

 

 

 

Au XVIIème siècle 

 

Au XVIIème siècle, les femmes ne portent toujours rien sous leurs robes. Pas de culottes !!!

On en a la preuve avec l'utilisation du Bourdaloue, pot de chambre portable, adapté à la morphologie féminine, que l'on glissait sous la robe à paniers pour se soulager.

On a aussi la trace d'anecdotes truculentes rapportant des coups de vent ou des chutes de cheval mémorables comme celle de Madame de Lafayette qui, découvrant son intimité, a bien fait rire Louis XIV. 

 

 

 

chute_de_cheval.jpg

.

 

 

Au XVIIIème siècle

Au XVIIIème siècle, la culotte féminine réapparait mais elle est strictement réservée aux femmes de petites vertus : catins des rues ou aristocrates frivoles.

D'autre part une ordonnance du lieutenant de police imposait à cette époque aux filles de l'opéra le port d'un caleçon lors de leurs représentations pour une question de décence.

On pensait alors que porter des sous-vêtements enserrant le corps était vulgaire mais aussi très peu hygiénique. Les médecins disaient que le sexe avait besoin d'air pour ne pas développer de maladies.

Mis à part les femmes de petites vertus, on tolérait le port de sous-vêtements pour les vieilles femmes et les fillettes.

Pour toutes les autres, femmes honnêtes, c'est toujours le port de la chemise longue cachant les parties intimes qui était recommandé avec jupons agrémentés de dentelle d'Alençon pour les plus aisées.

 

 

 

22608330

                                                                                                             François Boucher

 

 

Au Directoire

C'est à cette époque que se joue une étape décisive dans l'histoire de la petite culotte. En effet la mode change, finies les robes à paniers, les femmes commencent à mouler leur corps dans des vêtements fluides et couleur pastel, ce sont les Merveilleuses. La fluidité laissant trop deviner l'intimité de ces dames, le port de la culotte devient nécessaire au respect de la pudeur.


 

 

boily_Point_de_Convention---Copie.jpg

 


Ceci est cependant très mal accepté par le monde masculin d'après la Révolution, comme en témoigne cette image d'Epinal .... 


 

Epinal culotte

 

 

 

Au XIXème siècle

Les femmes commencent à porter des culottes en guise de sous-vêtements. Ce sous-vêtement est dérivé du pantalon de coton que portent déjà les petites filles, mais c'est une culotte plus courte, couvrant bien les cuisses pour des raisons d'hygiène et de décence.

Les hommes cependant continuent de réglementer le port de la culotte féminine. Les préfectures de police imposent des règles aux femmes, la culotte féminine est tolérée pour les bains de mer et la bicyclette.

Certaines femmes en prennent le contre-pied et affirment leur émancipation en portant même des culottes longues masculines telles Colette ou George Sand.

Les femmes ont amorcé leur désir d'indépendance face aux hommes et cela passe par le port de la culotte symbole de la supériorité masculine  : le monde évolue.

 

satire-amelia-bloomer

 

 

Si les activités sportives rendent le port de la culotte incontournable, les femmes moins téméraires de la société se l'approprient aussi. Elles portent sous leur crinoline des culottes arrivant aux genoux, en coton, décorées de dentelle, le plus souvent blanches.

 

 

calecon-long-1870-801

 

 

"Les pantalons de lingerie" se racourcissent au fil du temps pour arriver à mi- cuisse, ils peuvent être fermés mais le plus souvent fendus pour permettre la miction et les rapport sexuels.

 

 

Dessous-p102-103-thumb-500x339

 

 

 En 1930

Les vêtements féminins redeviennent plus moulants et "les culottes de lingerie" ne sont plus pratiques à porter, elles vont être raccourcies et plus près du corps. Elles prennent la forme de short et s'appellent dorénavant culottes.

Pierre Valton, qui a créé la marque "Petit Bateau", invente la petite culotte moderne en jersey de coton, avec des élastiques à la taille, qui reçoit en 1937 le Grand Prix à l'Exposition Internationale de Paris. Pourtant certaines femmes continueront à porter des culottes plus longues jusqu'à la seconde guerre mondiale.

 

 

 

1948-MadameetPirelli-copie-1.jpg

 

 

 

En 1950

C'est à cette époque que la vraie culotte de coton connait un engouement aussi fort que le pantalon, que les femmes adoptent avec frénésie.

Les marques proposent toutes leurs modèles, leurs tissus et les culottes deviennent alors un objet de séduction reléguant au placard la culotte de grand'mère.


 

jil

 

 

Je peux vous faire partager ma propre histoire et le témoignage photographique de ce que je portais dans les années 50, j'étais alors une toute petite fille ....


 

P3210931

 

 

 

En 1960

Les sous-vêtements en 1960 se déclinent dans des textiles et des couleurs très variés avec l'arrivée des synthétiques.

Le bikini arrive sur les plages et les culottes découvrent de plus en plus hanches et fesses.  

 

 

1964

                                           extrait d'un film de 1964

 

 

En 1969, le panty fait son apparition. il couvre le haut des cuisses, est en dentelle synthétique et de couleur pastel. Je ne déroge pas à la règle .....

 

 

 

P3210937P3210939

P3210938

 

 

 

 En 1970

Les sous-vêtements changent de nom, ce ne sont plus des culottes mais des slips. Ils sont petits, couvrent le sexe et les fesses à minima. Ils sont de plus en plus objets de fantasmes. Je pense que vous tous, lecteurs, vous souvenez du film "Emmanuelle" ou bien encore des photos de David Hamilton.

 

 

david hamilton 

 

 

 

En ce qui me concerne, j'ai beaucoup aimé cette période où l'érotisme se révélait au travers de flou artistique et de fines dentelles....

 

 

P3210940P3210943

P3210942

 

 

 

En 1980

Les slips sont de plus en plus petits et apparait le string. Il est rapidement adopté car très discret sous les vêtements mais tellement sexy !


 

String-115836 XL-copie-1

 

 

 

En 1990

Le string évolue et une de ses alternatives est le tanga, dégageant largement les hanches et décorant délicatement les fesses d'un liseré de dentelle.

Adopté aussi du fait des longues jambes qu'il dessine et de l'effet sexy qu'il procure, il est avec le string la plus grosse vente, en volume, de sous-vêtements en France.

 

string-femme-un-must-de-la-lingerie-fine-3770462tanga-chantelle-bleu-et-dentelle-3384

 

 

En 2000

L'évolution continue et la mode nous offre des slips un peu plus couvrants mais très près du corps, qui laissent voir la rondeur des fesses pour le plus grand plaisir de ces messieurs : le boxer et le shorty.

Très prisés par les adolescentes et les jeunes filles, ils le sont moins par les femmes car ils ne supportent pas l'imperfection des fesses. 

 

 

 

string-culotte-shorty

 

 

 

Depuis 2000

La nouveauté réside surtout dans les couleurs flashy qui sont apparues mais quelque soit le modèle choisi, la petite culotte n'a plus de rôle hygiénique pur mais est devenu un objet de séduction à part entière.


 

 

Photo0113  

 

 

 

En résumé

Le sous-vêtement a bien été un enjeu entre les sexes et son histoire, une lutte pour le pouvoir et l'indépendance.

 

 

 

evolution culotte2

 

 

Le parcours a été long pour que la femme puisse enfin porter la culotte et cela se superpose avec son ascension dans la vie sociale et politique. C'est pour cela que l'histoire de la culotte féminine est importante.

Au XXIème siècle la femme est indépendante et libre de porter ce qu'elle veut, et l'on voit fleurir, au liseré de jeans moulants, des strings de toutes les couleurs qui ne choquent plus personne.

Que de chemin parcouru grâce à un si petit bout de tissu !!! 


 

1148787180 92bcd41b2c

Partager cet article

Repost 0
Published by fred37 - dans société
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de fred37
  • Le blog de fred37
  • : Un blog pour partager.J'ai eu envie de faire connaître mes émotions, mes coups de coeurs pour l'art sous toutes ses formes mais aussi toutes les visites, expositions et voyages qui ont su me toucher. Je vous en propose des photos, merci de me contacter pour l'utilisation de celles-ci.
  • Contact

Profil

  • fred37
  • Très curieuse des gens,leur histoire et leur culture,j'apprécie l'art mais aussi tous ces petits moments de bonheur qui font que la vie vaut d'être vécue. Entre dynamisme et hyper sensibilité, je profite de tout et vogue à travers le temps...
  • Très curieuse des gens,leur histoire et leur culture,j'apprécie l'art mais aussi tous ces petits moments de bonheur qui font que la vie vaut d'être vécue. Entre dynamisme et hyper sensibilité, je profite de tout et vogue à travers le temps...

Recherche

Catégories

Liens