Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 juin 2013 6 29 /06 /juin /2013 16:56

quelles-sont-les-origines-du-baiser_25670_w250.jpg

 

 

 

Quoi de plus naturel pour nous que de donner un baiser, mais d'où vient-il et le pratique-t-on partout de la même manière?

Je vous propose d'en voir l'histoire et de faire le tour de ses variantes. 

 

 

la Préhistoire et la Proto-histoire

 

Il n'y a pas de représentation rupestre de baiser, pas plus à la période sumérienne, mésopotamienne ou égyptienne.

 

Mais est-ce pour autant que le baiser n'existait pas?

 

Rien n'est moins sûr, en effet les récentes découvertes archologiques ont mis en évidence un squelette préhistorique atteint de graves lésions dentaires bien antérieures à sa mort ce qui implique que ses congénères mastiquaient les aliments pour lui et lui donnaient la "becquée", lèvres contre lèvres. Les enfants devaient d'ailleurs être nourris de même.

Les animaux, eux-même, se "bécotent" comme les singes ou les oiseaux, par exemple.

Cet acte de nourriture par pré-mâchage est un acte d'amour,lèvres contre lèvres, on prend soin de l'autre.

 

Chez les égyptiens pas de représentation du baiser, mais un doute subsiste grâce à une statue non terminée, les lèvres se touchaient-elles ? A votre avis ?

 

 

Sans titre

 

 

la Grèce

 

A cette époque, le baiser est une affaire d'homme, une affaire sociale.

Là nous retrouvons des traces écrites de l'existence du baiser, d'abord chez les auteurs comme Homère qui décrit Ulysse se faisant embrasser par ses esclaves, puis chez Xénophon dans ses "Mémorables" qui nous rapporte un propos de Socrate mettant les Grecs en garde contre les dangers du baiser d'un jeune et beau garçon. Il le compare à celui d'une tarentule qui reduit l'ainé à un esclave sans volonté ni sens critique.

Et enfin Priam supplie Achille en lui donnant un baiser de lui rendre le corps de son fils mort.

  

Nous avons aussi des représentations picturales de baiser entre hommes sur des vases, des urnes.

 

 

eraste-eromene-baiser-grece-antique

 

 

 

l'empire Romain

 

 

 Il y a une vraie culture du baiser et des auteurs comme Ovide et Catulle en font l'apologie.

A tel point qu'une loi a été nécessaire pour encadrer cette coutume et la définir comme sociale.

Chez les romains, le baiser se dit de 3 façons différentes en fonction de sa nature :  l'osculum pour un baiser d'amitié sur les joues, le basium pour un baiser affectueux sur les lèvres et le suavium pour un baiser amoureux et passionné. Le mot baiser vient d'ailleurs du "basium" latin.

On retrouve beaucoup de représentation de "basium" ou de "suavium" sur des mozaïques comme à Pompéi par exemple.

 

2897631651.2

 

 

Il n'en reste pas moins que le baiser social, entre hommes, marquant chez les Romains le fondement de l'égalité et du respect, sera très prisé et cela jusqu'au Moyen âge.

 

ME0000051995 1

 

 

Le Christianisme

 

Au temps de Jésus Christ, le baiser était courant et on en retrouve la trace dans la bible.

Le baiser était le signe de reconnaissance des premiers chrétiens et rappelait le baiser de paix donné pendant la messe.

Judas désigne Jésus Christ en lui donnant un baiser et Jésus lui-même embrasse ses disciples.

Le baiser est là un signe de reconnaissance ou d'encouragement.

 

Le baiser de Judas, (détail d'une fresque à Assise, Giovanni CIMABUE, v.1280)

Le baiser de Judas, (détail d'une fresque à Assise, Giovanni CIMABUE, v.1280)

au Moyen âge

 

On embrasse les pieds, la robe, la bague ou les mains d'un roi si on est sujet et les souliers d'un pape si on fait partie du clergé ; on se soumet à l'autorité de l'autre et par là-même on définit son rang social. Le baiser qui était jusqu'à lors un signe de respect ou de reconnaissance devient, au Moyen-âge, le signe du rang social et de la soumission.

D'autre part la majorité des hommes du Moyen-âge, ne sachant ni lire ni écrire, on scelle les contrats par une croix tracée que l'on embrasse pour montrer qu'on se soumet aux conditions du dit contrat. 

 

 

à la découverte du Baiser
à la découverte du Baiser

à la Renaissance

 

Le baiser perd son rôle social. En effet tout le monde reconnaît le pouvoir du Roi et le baiser de soumission devient obsolète.

Le baiser familial gagne du terrain ainsi que le baiser amoureux que l'on commence à voir sur des tableaux.

Carlo Saraceni-Venus et mars

Carlo Saraceni-Venus et mars

au XVIIème et XVIIIème siècle

 

C'est au XVIIème et XVIIIème siècle que l'adultère est considéré comme normal. Le libertinage est basé essentiellement sur des liaisons extra-conjugales et le jeu amoureux s'émancipe. Le baiser quant à lui est fougueux et promesse ou prélude au sexe mais le baiser profond reste encore un tabou. 

Fragonard
Fragonard

Fragonard

au XIXème siècle

 

Le baiser est encore prélude à l'amour fin XVIIIème et début XIXème, comme le montre ses gravures au temps des "Incroyables et des Merveilleuses" l'homme étant séduit par la fluidité moulante et la transparence des robes de ces dames.

le baiser est aussi compremettant qu'un rapport sexuel : certaines mères interdisent à leur fille d'embrasser de peur qu'elles ne tombent enceintes !!!

le baiser de Capucine par Bosco
le baiser de Capucine par Bosco

le baiser de Capucine par Bosco

Le XIXème siècle va au fur et à mesure contraindre la femme à la pudeur et au caché : on traque la nudité.

On soupire et on rêve d'amour pur, on est en plein romantisme.

La femme est drappée dans une aura de pureté alors que l'homme parle librement de ses escapades sexuelles au bordel. L'épouse fait l'amour "chaste" alors que la fille de joie est libérée et reçoit des baisers fougueux.

 

le baiser - Toulouse Lautrec

le baiser - Toulouse Lautrec

Mais à la fin du XIXème, à partir de 1860, la mécanisation, l'urbanisation, la modernisation et l'enrichissement vont mettre à mal la morale où sont enfermées les femmes. Le gaz puis l'électricité vont éclairer les couples.

L'érotisme fait son apparition dans la chambre conjugale de même que le flirt chez les jeunes gens qui se caressent et s'embrassent.

Le baiser devient enfin profond, il s'appelle alors baiser florentin, et c'est là que l'on introduit la langue dans la bouche du partenaire pour la première fois : érotisation maximale pour l'époque.  

Rodin

Rodin

au XXème siècle

 

Si le XIXème siècle est le siècle du baiser profond, il n'en reste pas moins le siècle de l'alcôve. On s'embrasse à pleine bouche, oui, mais en privé, à la maison, dans une chambre, une voiture, sous un porche ... en tous cas à l'abri des regards des passants.

Le XXème siècle, lui, est le siècle de la libéralisation du baiser

 

On s'embrasse , sur les quais de gare quand on part à la guerre par exemple, dans la rue comme nous le montre Doisneau ou encore sur les bancs publics comme dans la chanson de Georges Brassens,  .. partout et aux vues de tous.

 

 

à la découverte du Baiserà la découverte du Baiser

Les années 68 sont celles de la liberté sexuelle et le baiser perd de son importance : on fait l'amour et le baiser en est banalisé. Il reste un élément d'érotisation mais n'a plus la connotation de rapport sexuel.

Les mentalités ont évolué et embrasser n'est pas commettre un adultère comme au XVIIIème siècle. Un baiser profond n'est plus consiséré comme tromper, l'important n'est plus là ....

 

 

à la découverte du Baiser

L'évolution des moeurs va accessoiriser le baiser Le baiser on l'a vu n'engage à rien et a perdu sa connotation sexuelle, qu'à cela ne tienne, on va définir un baiser érotique par l'intermédiaire d'accessoires tels que les piercings On joue avec dans la bouche de l'autre et avec sa langue, c'est la promesse d'un autre plaisir plus intime

à la découverte du Baiser

 

 

Je pense avoir fait le tour de l'histoire du baiser en France et je vous propose maintenant de voir la place du baiser dans le monde

 

en Afrique

Peu de baiser en Afrique : beaucoup de tribus africaines pensent que l'âme de l'individu peut s'échapper par le souffle, donc on ne s'embrasse pas de peur de perdre son âme D'autre part la salive peut-être utilisée pour préparer des filtres magiques et donc ne se gaspille pas

Les traditions elles-même sont un obstacle au baiser : imaginez la femme Mursi en Ethiopie avec son plateau labial, impossible de lui donner un baiser De même chez les Pygmées qui se taillent les dents en pointes, le baiser risque d'être traumatique !!!

Chez les Tsongas, au Mozambique, le baiser est considéré comme extrèment sale et s'il est donné en public, il est puni de lapidation

à la découverte du Baiserà la découverte du Baiser

les pays du monde arabe

 

Les pays arabes ont eux aussi évolué ainsi on apprend dans les contes de mille et une nuit que les baisers existent et que l'échange de salive est des plus érotiques.

Le baiser de respect et de statut social existait aussi, il se pratique toujours par exemple au Maroc où le fils embrasse d'abord la main du père puis le sommet du crâne.

Cependant l'Islam actuel dispose d'une véritable règle en ce qui concerne l'érotisme, en effet il est enseigné que le rapport sexuel doit-être précédé de paroles saintes et si les caresses et baisers sont préconisés pour les couples, ils ne doivent pas être orientés dans la direction de la Mecque en ne s'adressent qu'aux époux, ils sont formellement interdits aux partenaires sans liens matrimoniaux.

Pendant le Ramadan il est interdit de donner des baisers car cela équivaudrait à rompre l'abstinence, en effet le baiser dénote le désir, il est alors impur.

 

 

en Chine

 

Dans la Chine ancienne les femmes respectables ne montraient pas leurs dents en public et le baiser était considéré comme un acte sexuel. Il ne se pratiquait que dans la chambre à coucher, même les prostituées n'embrassaient que dans leur alcôve.

Au fur et à mesure du temps le baiser n'est plus considéré comme sexuel et est même carrément abandonné par les chinois craignant bien plus les souillures buccales et la transmission des maladies.

 

au Japon

 

Le japon connaissait lui aussi le baiser dans les temps reculés comme on peut le constater sur les fameuses estampes japonaises. mais les temps là aussi ont changé et tout comme les chinois, les japonais craignent les transmissions buccales de maladies par les postillons  des autres et la pollution.

Il n'est pas facile de se donner un baiser avec un masque facial anti-pollution.

 

à la découverte du Baiser

en Inde

 

Personne n'a oublié que le fameux Kama Sutra, véritable bible de l'amour, a été rédigé en Inde entre le IVème et le VIIème siècle. Il décrit de façon très précise les différents baisers possibles : le baiser nominal où seules les lèvres se touchent, le baiser palpitant plus appuyé, le baiser touchant où la langue touche la lèvre, le combat de langues ....

De nos jours, et ce depuis Gandhi, le baiser est considéré comme extrèmement choquant et ne peut même plus être montré au cinéma ou à la télévision. C'est dans cet esprit qu'est né le cinéma Bollywood, largement populaire, ou les sentiments s'expriment par des regards ou des effleurements ou encore des chansons qui peuvent nous paraître "à l'eau de rose" mais jamais par des baisers.

à la découverte du Baiser

en Océanie

 

D' abord chez les Papous, en Nouvelle Guinée.

La bouche joue un grand rôle chez les Papous, ils la colorent souvent en rouge et se noircissent les dents avec du Bétel. Le baiser n'est pas un préliminaire sexuel mais fait partie de l'acte à part entière. On se mord, on se suce la langue, on échange sa salive lors de la relation sexuelle mais le summum de l'érotisme n'est pas dans le baiser, le must est pour l'homme de couper les cils de sa compagne avec les dents !

à la découverte du Baiser

Passons par Tahiti

Qui ne se souvient pas des "Révoltés du Bounty" où lors d'une escale on découvre un Tamouré envoutant, source d'excitation pour les Tahitiens, puis le baiser polynésien. Celui-ci consiste à se frotter le nez mutuellement, c'est le Hongi

 

à la découverte du Baiser

en Russie

 

En Russie, qu'on soit homme ou femme, on s'embrasse traditionnellemnt sur la bouche. Ce baiser est le signe d'entente cordiale, d'amitié et de convivialité.Ce baiser n'est pas intime mais social.

Le baiser fraternel de Leonid Brejnev et Erich Honecker lors du trentième anniversaire de la RDA (photographie de Régis Bossu, 1979)

Le baiser fraternel de Leonid Brejnev et Erich Honecker lors du trentième anniversaire de la RDA (photographie de Régis Bossu, 1979)

en Amérique

 

Ce sont les pionniers venus d'Europe qui ont importé le baiser en Amérique. Les américains ont adaopté très rapidement cette pratique qui a été démocratisé grâce au cinéma Hollywoodien. On s'embrasse beaucoup dans les films. Le baiser est voluptueux et fait rêver aux ébats qu'il suggère. Mais voilà, les Américains sont assez puritains et le baiser dans les lieux publics est rapide, celui des écrans est souvent simulé, sans la langue, aseptisé. Dans l'intimité le baiser est comme pour nous prélude à l'acte et sensuel.

Pour les manifestations d'amitié, les américains pratiquent très peu le baiser mais sont très friands de Hugs, ces accolades ou étreintes amicales qui ont très peu cours chez nous.

 

à la découverte du Baiser

chez les Inuits

 

L'Amérique ce n'est pas seulement les USA, c'est aussi le Canada et tout au nord l'Alaska, le territoire Inuit.

Si les Inuits se saluent en se tirant la langue, les amoureux ne s'embrassent pas sur la bouche. Les Inuits n' expriment pas leurs sentiments en public, sauf au sein d'un petit groupe de proches. 

Les femmes assouplissant les peaux avec leur bouche et se servant de leur langue comme d'une lingette à nettoyer, on comprend que le baiser esquimau ou Inuit consiste à se frotter délicatement le nez l'un contre l'autre et non à se mêler les langues qui doivent être un peu chargées !!!.

Malgré l'odeur de graisse de poisson rance dont ils s'enduissent, se humer est pour eux la plus exquise des invites.

à la découverte du Baiser

Je vous ai proposé un petit tour d'horizon du baiser, son histoire et comment on le pratique dans le monde.

Il faut reconnaître que si notre baiser à la française, notre "French Kiss" est célèbre dans le monde entier c'est sûrement parcequ'il est le plus sensuel et le plus érotique.

Le baiser sous toutes ses formes est important, il marque le début d'une relation, la rencontre sensuelle entre deux corps. Témoignage de tendresse par excellence, c'est aussi l'ingrédient indispensable des préliminaires amoureux.

Vous voulez le secret d'un baiser réussi ? Peu importe la technique du baiser, c'est avant tout la communication naturelle entre les deux partenaires qui, sans aucun mot, accordent leur rythme mais aussi il faut être à l'écoute des désirs de l'autre et enfin sa réussite dépend des sentiments que l'on met dans ce baiser.

Un baiser c'est dire "je t'aime" à l'autre.

 

 

Pour conclure, je citerai une phrase de Victor Hugo, tirée de la Légende des siècles :

 

" Qu'est-ce que ton baiser ?  - Un lèchement de flamme."

 

 

<:>

Partager cet article

Repost 0
Published by fred37 - dans société
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de fred37
  • Le blog de fred37
  • : Un blog pour partager.J'ai eu envie de faire connaître mes émotions, mes coups de coeurs pour l'art sous toutes ses formes mais aussi toutes les visites, expositions et voyages qui ont su me toucher. Je vous en propose des photos, merci de me contacter pour l'utilisation de celles-ci.
  • Contact

Profil

  • fred37
  • Très curieuse des gens,leur histoire et leur culture,j'apprécie l'art mais aussi tous ces petits moments de bonheur qui font que la vie vaut d'être vécue. Entre dynamisme et hyper sensibilité, je profite de tout et vogue à travers le temps...
  • Très curieuse des gens,leur histoire et leur culture,j'apprécie l'art mais aussi tous ces petits moments de bonheur qui font que la vie vaut d'être vécue. Entre dynamisme et hyper sensibilité, je profite de tout et vogue à travers le temps...

Recherche

Catégories

Liens